figure du monde

La pandémie du covid-19 témoigne des buts de la globalisation. Le regroupage des peuples du monde a permis qu’une infection passe de l’épidémie à une pandémie en 3 mois seulement. Une grande première dans l’histoire de l’humanité. Le défi qu’elle lance sera-t-il relevé ou non ? Comment ?Etait-ce une erreur de soumettre les peuples du monde entier à cette réforme ? Quel est le but réel de la mondialisation ? Ceci implique une réflexion assez profonde.

Nous sommes en face du but final de la globalisation. Une épreuve pour la transition de la conscience humaine vers les hautes sphères. La cause de la globalisation produit des effets depuis lors. La fusion a eu lieu d’une manière directe ou indirecte entre les continents. Cela produit des gains sur certaines valeurs dans beaucoup de domaines. Comment évaluer la thématique de covid-19 ? Consciencieusement parlant, il y a plus à gagner avec Covid-19 qu’à perdre. La globalisation est le héros de ce que l’humanité vit maintenant. Elle nous a dirigé vers la porte des étoiles. Nous sommes devant une épreuve qui nous conduit à une élévation de la conscience vers les sphères les plus hautes. C’est la raison de la présence de covid-19.

L’Homme est un génie, l’Homme devient un dieu quand il sait comment transformer son être primitif en potentiel créateur. Que ce virus soit naturelle ou pas. Il est présent. Que sa présence soit objective ou subjective, visuelle ou virtuelle, il est parmi nous. Le monde entier le vit. Les populations sont terrorisées par sa problématique. En outre, la présence du Covid-19 doit être perçue comme une épreuve de vie conduisant à la révision de la conscience humaine. Quand bien même ce serait la guerre, en la comparant aux autres formes connues jusqu’à lors, il est à noter que l’art de la mener découle d’une intelligence très distinguée. Tout ce qui se passe concourt à nous exciter à penser mieux, réfléchir bien, devenir un humain.

Covid-19, l’arme de guerre par excellence ?

L’humanité n’avait jamais connu mieux depuis l’art des métaux aux molécules. Covid-19 serait l’arme de guerre par excellence. Il se dit que ce virus est un produit de laboratoire, une arme biologique. Supposons que cette hypothèse soit vraie, serait-il pas super-intelligent ça ? Quelle est la génération qui n’a pas connu les tourments de guerre ? Génération après génération, il y a eu toute sorte de guerres. Chaque génération invente l’arme conforme et adaptée à son temps. Ni les moyens, ni les armes de la guerre ont été pareils dans deux générations successives. Que la guerre soit passée à travers des phénomènes naturels, ou des armes construites des mains des hommes, la nature de l’arme utilisée n’a jamais été la même.

Tout comme jadis, le seul dominateur commun de toutes les générations est la perte de l’humain. Les hommes sont morts comme c’est le cas aujourd’hui, les terres se sont calcinées ou inondées, les œuvres faites des mains des hommes disparaissent. Au cours des périodes passées, une pénurie accompagnait les survivants pendant un long temps. Les conditions d’adaptation étaient très rudes et les peuples en souffraient énormément pour tout reconstruire, pour retrouver un certain niveau de vie.

Au-delà de la raison

Quels sont les effets les plus mortels de cette pandémie? De l’infection ou de la diffusion médiatique ? La raison de l’Homme semble se trouver à la croisée des chemins. La pandémie de coronavirus est virulente. Est-ce de ça dont souffrent les peuples ? Constat fait, la souffrance dans laquelle les peuples se trouvent dans le monde aujourd’hui ne provient pas des effets de la pandémie à travers son virus. Les populations sont de plus en plus perturbés par des données effrayantes divulguées 24 h/24 à travers les médias. 90 % de la population mondiale vit sous la peur et la pression suite à ces données. La pandémie du coronavirus est une tragédie pour tous. La population traverse une période d’insécurité non contrôlable. Elle est hors du champ d’action.

La thématique de la pandémie du coronavirus est un ennemi invisible, ce qui rend les peuples pathétiques. Les médias ne diffusent que ce qui est en rapport avec elle. Elle fait l’authenticité d’une vénération. C’est perturbant, c’est détruisant. Pourquoi pas changer de langage, pourquoi pas tourner le regard sur un autre angle ? Une possibilité est de faire passer l’information d’une manière méthodique qui ne doit pas susciter la peur au sein des peuples. Trouver un moyen qui permette d’introduire le passage des expressions devant décompresser lors des informations. Ce qui aidera sûrement les hommes à se libérer voire à se détendre.

Un moyen de relever le défi lancé à l’Homme

Percevoir le dynamisme de cette pandémie dans un autre angle que celui d’un destructeur implique une ouverture d’esprit. Ce qui tend être indispensable en moment précis. L’Homme doit faire preuve de l’intelligence comme cela n’en est jamais été. L’espèce humaine est en face d’une élévation de conscience. Sur ce, le devoir nous revient de comprendre que nous traversons une épreuve devant nous conduire à une transition vers les sphères les plus hautes. Nous sommes des créateurs des situations, responsable des faits produits. Ce qui signifie que nous avons en nous un potentiel créateur. Face au défi devant lequel nous nous trouvons (la guerre avec un ennemi invisible(coronavirus)), il est indispensable de saisir l’opportunité pour cultiver notre intelligence pour une élévation de la conscience.

Soleil Levant

Thérapeute, guide spirituel, auteur, conférencière

Soleil Levant has 17 posts and counting. See all posts by Soleil Levant

Alice Marlyse Ntock Zuber

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *